Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog ogpresse

Un incomparable poème d'exil, d'épine et de douleur

8 Mars 2017 , Rédigé par BRIGALE Publié dans #poèmes

Il a été écrit en allemand par un Juif d'Europe Centrale, témoin des atrocités commises par les Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale, suicidé à Paris en 1970. Ce Juif s'appelait Paul Celan. Écoutez son poème, plainte enchâssée dans un pur diamant, en même temps qu'épine enfoncée dans l'acier de la barbarie :

PSAUME

Personne ne nous repétrit  de terre et d'argile,

personne ne discute notre poussière.

Personne.

Loué sois-tu, Personne.

Pour ton amour nous voulons

fleurir.

Contrairement à toi.

Un rien

fûmes-nous, sommes-nous et restons-nous, en fleurissant:

la rose-de-Rien

de-Personne.

Avec le crayon clair de l'âme,

le fil de poussière dans le désert du ciel,

La couronne rouge

des mots de pourpre que nous chantons

au-dessus, mais oui, au-dessus

de l'épine.

(traduction Erri de Luca)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Durgalola 08/03/2017 20:08

Poème sensible. Quand serons nous de vrais hommes ? Bises