Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog ogpresse

MALCOM DE CHAZAL, OVNI LITTERAIRE ET E.T. DE LA PENSEE

24 Juin 2012 , Rédigé par BRIGALE Publié dans #Cabinet de curiosités - énigmes et mystères

smiley-812.gif

Encore quelqu'un d'incroyable mais vrai : le singulier Malcom de Chazal.

Né en 1902 et mort en 1981, ce ressortissant anglais aux racines françaises, ingénieur sucrier de l'île Maurice, a écrit des choses d'une extrême originalité et profondeur sur nous-même et ce monde étrange qui nous entoure, que nous croyons si bien connaître : phénomènes de la nature, animaux, objets, couleurs, corps, émotions, gestes...

Son oeuvre compte essentiellement des recueils de pensées courtes ou d'une ou deux pages.

Elles sont tout bonnement extraordinaires, comme venues de l'au-delà...

Jugez-en par ces exemples tirés de Sens-plastique, un de ses principaux livres : 

 

Tout objet est un micro-poste radio-télégraphique, émettant des ondes variables selon les facettes de ses formes.

 

Les femmes font leur plein psychique dans le sourire, et évacuent dans le rire. Le rire est chez elles le tuyau de décharge des nerfs, et le sourire en est le remontoir. 

 

Les peureux ont une démarche d'aiguille, comme pour coudre et refermer le regard qui les fixe.

 

La volupté fait de la moelle épinière un seul doigt, comme pour toucher et caresser le cerveau du dedans.

 

Les femmes veulent être aimées de chair en esprit, et en esprit dans la chair. Comme les lèvres "entrent" dans la tasse et la tasse dans la bouche, les femmes exigent que nous mettions du coeur dans nos sens et que nous ayons un coeur sensuel.

 

La bouderie en amour est un veuvage à deux.

 

Le rire est le meilleur désinfectant du foie (...)

 

Le regard est le plus long râteau.

 

La vague est la plus féminine des danseuses, et l'air est le valseur le plus mâle. La vague qui danse est totalement et suprêmement "hhanches" et le vent est "totals enlacements".

 

Nous pouvons voir deux objets en même temps, mais non deux visages à la fois, car le visage humain est un "tout", et tout objet quel qu'il soit n'est jamais plus qu'une parcelle d'un plus grand ensemble. Seul le visage humain prend tout notre regard.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Durgalola :0071: 26/06/2012 15:58


effectivement, pas mal du tout