Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog ogpresse

EN CHAIR ET EN ECAILLES...

12 Juin 2007 , Rédigé par BRIGALE Publié dans #reportages extraordinaires en direct du passé

NEZ A NEZ AVEC DES SIRENES !

Les sirènes ne se cantonnent pas à l'Odyssée d'Homère et aux légendes puisque, semble-t-il, on les rencontre encore "en chair et en écailles"! Quelques "témoignages" :

  • 1962, île de Man. Roy Mac Donald, lieutenant-colonel de la R.A.F. : "J'étais à la pêche avec Evan Gell à environ 5 miles de la côte, au sud de l'île (…) Nous vîmes deux sirènes aux longs cheveux roux nageant à proximité. Elles avançaient à une vitesse de 12 nœuds. Personne au monde ne peut nager aussi vite. Elles avaient disparu avant que nous ayons pu faire un geste."

Miss Hellen cowell, qui pêchait à 3 miles au large de Peel : "Mon regard fut attiré par une sirène aux cheveux noirs se prélassant au soleil sur un rocher. Elle ne devait pas avoir plus d'un mètre de haut mais je n'ai pu voir sa queue ; elle était si belle qu'aucun homme n'aurait pu la regarder sans en devenir follement amoureux."

  • En 1608, au large de Nouvelle-Zemble dans l'Arctique, Henri Hudson, célèbre explorateur qui découvrit le Spitzberg, aperçut des sirènes :"L'une d'elles, aussi grande que nous, a la peau très blanche, de longs cheveux et une queue faite comme celle d'un phoque au ventre blanc… Son dos et sa poitrine sont pareils à ceux des femmes."

  • 1869, Bahamas. Six hommes en canot observent près d'une baie une sirène d'une somptueuse beauté, aux cheveux bleus flottant sur ses épaules et aux mains fourchues. Apercevant les marins, elle pousse de petits cris de surprise et disparaît peu après sans s'être laissée approcher.

  • Enfin, vers 1100 dans la Manche, un homme-sirène nu, nageant sous l'eau avec aisance, aurait été capturé par des pécheurs d'Orford. Il ne parlait pas (même sous la torture) et s'alimentait exclusivement de poisson. Remis à l'eau dans un filet, il le déchira, gagna le large, revint vivre 2 mois à Orford et repartit définitivement (cité par le chroniqueur Ralph de Coggeshall.)

     

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

andrée 12/06/2007 19:07

les sirènes, les belles sirènes ... ont quitté la mer pour voguer sous d'autres galaxies... les hommes sont trop curieux